You are currently viewing L’œillet

L’œillet

L’œillet, une fleur qui à traversé l’histoire…

En grec, œillet signifie fleur des dieux. Les grecs ornaient de cette fleur les couronnes des athlètes vainqueurs. Les romains, eux, l’utilisaient en cuisine ou pour honorer leurs dieux. C’est dire le rapport de l’œillet à l’Homme.

Fleur nationale de l’Espagne, de Monaco et de la Slovénie, elle connait un grand succès en France au 15e siècle grâce à sa conservation record chez les fleurs coupées de l’époque, où elle est le plus souvent utilisée comme boutonnière ou comme fleur d’ornement.

L’œillet est également l’emblème de la révolution Portugaise, qui est célébrée chaque 25 avril depuis 1974.

Dans le langage des fleurs, l’œillet est un symbole d’amour pur et de fidélité. L’œillet rouge vif symbolise l’amour profond et la passion.

Parfois, il se dit qu’offrir des œillets porterait malheur… Cette superstition est née à la fin du XIXe siècle quand les comédiennes étaient recrutées à l’année dans les théâtres. Alors qu’un directeur de théâtre éconduit, offre un bouquet d’œillet à une actrice qu’il aime (comme il en était coutume à l’époque), celle-ci en réponse, lui aurait jeté ce bouquet au visage.

On retrouve très souvent l’œillet des fleuristes (Dianthus caryophyllus), aussi appelé œillet giroflée ou commun, dans les bouquets de fleurs coupées. Sa durée de conservation en fait, entre autre, une fleur appréciée de tous.

Laisser un commentaire